Les 3 questions à se poser pour construire un tableau de bord efficace

Les entreprises croulent sous les reportings. Ils sont pas ou peu lus et mobilisent pourtant une énergie incroyable pour les produire. Ils sont trop souvent des millefeuilles de chiffres et de graphiques sans consistance et saveur.

Avant de faire un dashboard il faut se poser les bonnes questions.

Quel est l’objectif de mon dashboard ?

Combien d’auteurs de rapport sont incapables de répondre à cette question pourtant simple. Ecrire l’objectif du dashboard permet de toujours rester focaliser sur l’essentiel. Éliminer les indicateurs inutiles, les visualisations gadgets.

Qui est mon public ?

Qui sont les utilisateurs finaux du tableau de bord ? Est-il juste pour le PDG, partagé avec une équipe de vente ou un département RH ? Quelle est la culture des gens qui vont me lire ? Sont-il des experts des données, des profils analytiques, des exécutifs ?

Autant de questions qui vont permettront de “chapitrer” votre reporting, d’en déterminer les éléments pertinents. Demandez-vous quel indicateur vous devriez mettre pour que chaque matin votre public souhaite vous consulter.

Quel type de tableau de bord avez-vous besoin ?

Avez-vous besoin d’un tableau de bord opérationnel pour surveiller l’activité de l’entreprise ? Auquel cas vous aurez besoin de données quasi temps réel. Ou d’un stratégique avec une vue haut niveau de l’entreprise. Ou enfin d’un analytique qui servira à explorer les données.

Une fois que vous aurez sincèrement répondu à ces trois questions le processus de création du tableau de bord sera simplifié, focalisé sur l’essentiel.