Humaniser la donnée.

Nous avons tendance à prendre la donnée pour un chiffre froid. Un élément désincarné qui vient remplir des lignes et des colonnes.

C’est là une incroyable erreur. Derrière chaque donnée, il y a un comportement, une action humaine.

Lorsque vous observez un bounce rate de 34,6 % vous pouvez soit y voir un taux, soit imaginer que plus du tiers de vos visiteurs ne passent pas la première page. Que cela représente 5 645 êtres humains qui n’ont vu aucun intérêt à votre page d’accueil.

Et c’est là que la datavisualisation est essentielle. Elle peut permettre, en l’habillant, de redonner une personnalité à la donnée. D’un coup d’oeil, l’utilisateur doit ressentir l’émotion, l'événement et la personnalité enfouie dans la donnée.

Dans ce contexte, la datavisualisation ne doit être vécue comme un sujet technique ou graphique. Nous devons la vivre comme un art d’habiller la donnée, de la revêtir du vêtement qui permettra le mieux d’exprimer sa personnalité.

Faire comprendre aux collaborateurs que la data est l’incarnation numérique de l’Humain, voilà l’enjeu de la data-transformation des organisations.